Joe Knowles : le Tarzan du Maine dans les forêts du Québec en 1913

540

Province du Québec au Mont Mégantic, le 04 octobre 1913. Une jeune adolescente de 14 ans, qui se promène sur un chemin forestier, voit sortir du bois un homme des cavernes avec surprise. A moitié nu, simplement habillé d’une peau de bête et muni d’un arc et de flèches, les cheveux hirsutes, cet homme sauvage est Joe Knowles, qui vient de traverser les monts forestiers séparant l’État du Maine de la province du Québec. En vérité, un retour insolite à la civilisation pour cet ancien marin de la Navy, qui a 45 ans à sa sortie du bois.

Joe Knowles est entré entièrement nu dans la forêt en août 1913, devant une petite foule incrédule de journaliste et des badauds locaux pour finalement en ressortir 60 jours plus tard et après une marche de 80 km dans un milieu hostile. C’est habillé d’une peau d’ours, en bonne santé et lucide qu’il ressort de la forêt muni d’un arc et de flèches fabriquer par lui-même, comme le prouve une photographie de l’époque.

Fait important, le Boston Post va couvrir du départ jusqu’à son retour dans le Maine, les tribulations de ce nouveau héros américain, que la presse nomme déjà le «Tarzan du Maine». Malgré quelques problèmes avec les agents provinciaux de la faune et de la Pêche, pour violation des règlements de chasse hors saison, Joe Knowles va devenir la coqueluche de Boston et de toute la côte Est américaine. En effet, l’exploit de ce Tarzan américain symbolise pour la population et les médias, le Nouvel Homme moderne du XXe siècle naissant. Son retour à la civilisation se déroule sous les feux médiatiques américains.LaurentBusseau2007

Marin de formation, Joe Knowles va terminer sa vie proche de l’Océan Pacifique en Californie, comme artiste peintre reconnu. Son aventure dans les forêts du Maine et du Québec lui ont rendu une popularité dans l’univers des aventuriers et des globes Trotters américains.

Marin de formation, Joe Knowles va terminer sa vie proche de l’Océan Pacifique en Californie, comme artiste peintre reconnu. Son aventure dans les forêts du Maine et du Québec lui ont rendu une popularité dans l’univers des aventuriers et des globes Trotters américains.

Peu connu au Canada, le mythe de l’Homme sauvage créé par le «Tarzan du Maine» fait partie des mythologies américaines effacées par la première guerre mondiale de 1914-1918. Cette expérience humaine fascinante fait aussi partie de l’histoire de l’Estrie au Québec.

-30-

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here