Réflexion sur les exécutions sommaires de Saint-Cyr en 1944

243

 

Le sabotage des arbres de Bondilly était un acte de guerre autant qu’une erreur stratégique, qui malheureusement a coûté la vie à six civils français du village de Saint-Cyr et en réponse à cette exécution allemandes, trois jeunes femmes Helferins allemandes ont été à leur tour fusillées, enterrées et oubliées dans le même cimetière que les victimes françaises.

Devant les évènements tragiques survenus dans le village de Saint-Cyr, il est très important de comprendre le contexte général de la situation, pour ne pas juger attentivement les faits présentés. Du coté allemand, la retraite vers l’Allemagne est ponctuée de combats violents d’embuscade avec les maquis français, sous de nombreux bombardements aériens des forces alliées. Du coté français, le massacre d’Oradour-sur-Glane le 10 juin 1944, celui de Maillé dans l’Indre le 25 août 1944 et les nombreux cas d’exécutions, de pillage et de viols perpétrés contre la population civile locale par les troupes allemandes, ont laissé des meurtrissures profondes dans les esprits. La vengeance biblique est de mise face au Nazisme : Œil pour œil, dent pour dent…

Il n’est pas lieu de juger ou de condamner les acteurs et leurs actions passées, mais bien de comprendre et d’expliquer les faits pour présenter le maximum d’information objective lié à l’Histoire. Le but concret de cette enquête est de retrouver, d’exhumer et de réhabiliter ces femmes allemandes dans notre présent, comme cela se fait déjà pour d’autres cas en France.