Rencontre clé avec les familles des disparues allemandes

68
Ma rencontre avec Suzann et Ekkehard JAHN avec l'aide de Philippe Coignot en 2012

Une rencontre incroyable avec les familles des Helferins disparues depuis 1944

En octobre 2012, le soutien et l’aide précieuse de Philippe Coignot (Alsace) m’a permis de retrouver en Allemagne la trace des familles dont trois jeunes femmes disparues étaient parentes. Gertrud Mergélé, Anneliese Krauss et Irene Herwig avaient encore des parents qui ne les ont jamais oubliées.

La soeur de Anneliese Krauss a finalement aimablement refusé de nous rencontrer pour éviter de revivre une émotion enfouies depuis bien longtemps. Philippe et moi avons respecté ce choix malgré notre besoin de connaître plus d’information du côté allemand.

Pour la famille de Gertrud Mergélé, nous avons rencontré Ekkehart et Suzann Jahn à Ockenheim. Suzann est la nièce de Gertrud dont elle a entendu parlé sans jamais la rencontrer. Ma présence et nos échanges ont comblé un vide familial vieux de 70 ans.

Enfin, la plus grande surprise est venu de la familel Wagner à Darmstad où j’ai retrouvé vivante une des filles disparues, soit Irene Herwig, qui par les hasard de la guerre était revenue bien vivante en 1945 d’un camp de prisonnier allemand géré par les troupes américaines.

Cette fabuleuse rencontre représente toujours pour moi «Un long dimanche de fiançailles» aujourd’hui encore en 2017. Juste avant de la voir en personne dans son lit, J’ai eu un moment de recul me disant à moi-même « mais qu’est-ce que je viens faire ici avec mes vieilles histoires de guerre…» Finalement, l’accueil d’Irene et son besoin de savoir ont été pour moi une motivation de plus à expliquer les faits et les  informations sur la disparition de ses copines depuis septembre 1944…

Irene nous a quitté en 2013, sereine après nos discussions sur ses copines disparues….