Laurent Busseau

né à Poitiers en France et citoyen Canadien depuis 2012

Qui est «Historien sans Frontière»
Historien consultant sous le label «Historien sans Frontière» depuis 2010, Laurent Busseau est diplômé d’un M.A en Histoire (2003) et d’un certificat en journalisme (2009) (Université de Montréal), il travaille comme chercheur indépendant et conférencier auprès des Belles Soirées de l’Université de Montréal depuis 2013.

Pourquoi « Historien sans Frontière »…

Historien sans Frontière est né d’une confrontation face à un oubli collectif volontaire d’historiens français régionaux sur le sujet d’exécution sommaire contre des prisonniers allemands en septembre 1944 (notamment du personnel féminin de la Lutwaffe) dans le département de la Vienne (86).

En réalité, sur l’idée de «Reporters sans Frontières », le concept « Historien sans Frontière » est né en janvier 2005 suite à une tentative d’homicide sur ma personne fin 2004, durant ma recherche sur la disparition de cinq jeunes femmes auxiliaires téléphoniste de la Lutwaffe (armée de l’air allemand de la second guerre mondiale).

Les circonstances de cet acte manqué par un ancien échevin municipal poitevin, proche de la ville de Montmorillon, ont tout de suite produit une réaction «viril mais correct…» administrée à l’administrateur de la morale «héroîque» de la résistance locale. Après réflexion de quelques mois, cette tentative malheureuse a motivé mon action de remplacer l’acier du parabellum par la plume de l’écrit sans censure… L’idée de n’avoir aucune frontière de parole contre la censure des bien-pensants en Histoire et la mémoire patriotique édulcorée par des angles morts… Historien sans Frontière était créé..

On peut dire aujourd’hui que cette tentative meurtrière d’accident volontaire, en plein nuit sur les routes sinueuses de la campagne poitevine, proche du château de Bourg-Archambault (ancien camp de prisonnier des FFI pour les Prisonniers de Guerre Allemands (PGA) a été le catalyseur instinctif de Résister à l’oubli général et de Défendre le droit à la mémoire pour ces femmes portées disparues depuis 1944, qui portant l’uniforme de l’infâme occupant militaire allemand.

Fusionnant l’investigation journalistique et la recherche en histoire, étudiées à Montréal, l’objectif d’être un «Historien sans Frontière» est de ré-ouvrir les consciences sur certains angles mort du passé, afin de mettre en lumière la polyvalence d’une vérité historique…Bref de bousculer les mauvaises habitudes sommeillantes du Devoir de mémoire…

Que fait Historien sans Frontière…

il a participé à la scénarisation de plusieurs documentaires pour la valorisation du patrimoine historique dans les Cantons-de-l’Est et a écrit le scénario des différents personnages de la prohibition québécoise dans le documentaire de France télévision Outremer Les autres rives de la Prohibitiondans lequel il présente la prohibition américaine au Québec. Comme Historien consultant, il a participé à l’émission Ma caravane au Québec où il présente la contrebande d’alcool sur la frontière américaine des Cantons-de-l’Est du Québec.

Depuis 2011, il a produit les cours Histoire des Cantons-de-l’Est, Histoire du lac Champlain et Histoire de la sexualité occidentale qu’il enseigne auprès l’UTA de l’Université de Sherbrooke. Il rédige plusieurs articles historiques en France et au Québec où il vient de publier aux Éditions Histoire Québec Les Féniens arrivent : histoire illustrée d’une invasion irlandaise à l’origine de la Confédération (1866-1870) pour commémorer le 150e anniversaire des invasions irlandaises contre le Canada.

Laurent Busseau a également publié Alcool, crime et prostitution: Frelighsburg de 1890 à 1930 sur la prostitution et la contrebande d’alcool frontalière au Québec bien avant la prohibition américaine. Pour la revue québécoise Histoire Québec, il publie de nombreux articles et anecdotes historiques sur des faits et des personnages oubliés par l’Histoire…